Télécommunications: Le Directeur Général de Niger-Télécoms affiche ses ambitions ,

Le Directeur Général de Niger-Télécoms, M. Abdou Harouna a dévoilé Mardi un plan ambitieux de réformes de la société nationale de Télécommunications pour démystifier les produits et services de télécommunication au Niger tout en garantissant la disponibilité, la qualité et les meilleurs tarifs.
l’argent  appelle l’argent
« Nous avons pu mettre en place une organisation plus fluide, légère afin d’améliorer le management de l’entreprise, d’y insuffler une nouvelle culture et une nouvelle dynamique pour un souci de réactivité, d’efficience et d’efficacité” a expliqué le Directeur Général de Niger-Télécoms dans un entretien à nos confrères de Nigerinter.com. Cela s’est concrètement traduit par la réduction du nombre de directeurs de 41 à 8 postes, des postes de chefs de départements de 90 à 27 et chef de service les postes de 137 à 47.
Aussi la société nationale de télécommunications entend améliorer la qualité de son réseau mobile et de l’internet et assurer une couverture nationale grâce notamment à de gros investissements à travers le déploiement d’une vingtaine de sites dans la ville de Niamey et à l’intérieur du pays. « Nous sommes en discussions avancées avec plusieurs partenaires pour assurer la couverture nationale avec des équipements de dernière génération dans un délai raisonnable” a ainsi déclaré le DG de Niger-Télécoms, assurant que des équipements nécessaires pour le lancement du 3G et 3/4G sont  en voie d’acquisition.
Quand à la situation financière alarmante de la nouvelle société, elle est en train de s’améliorer progressivement grâce à un plan d’assainissement destiné à asseoir une orthodoxie financière fiable dans un délai raisonnable dit-il
Polémique autour des nouveaux locaux
 
“… nous sommes une société de Télécommunication, nous avons besoin de visibilité, et puis on ne peut pas prétendre concurrencer des adversaires dont la notoriété est connue de tous en restant dans des locaux vétustes et exigus. Pour faire du marketing, il faut d’abord avoir une bonne visibilité » explique M. Harouna . « Dans notre secteur, il faut dépenser l’argent pour faire rentrer l’argent” a par ailleurs ajouté le patron de Niger-Télécoms répondant à une question sur leurs nouveaux locaux alors que la Sonitel et SahelCom disposaient de locaux. Le déménagement des deux ex-branches de Niger-Télécoms a été initié à la demande des autorités dans le cadre l’organisation du sommet de l’Union Africaine prévue en 2019 à  Niamey a precisé M. Abdou Harouna.
Niger-Télécoms faut-il le rappeler a été créé en Septembre 2016 par la fusion des deux société étatiques nigériennes de télécommunications Sonitel (voix et internet par la téléphonie fixe) et Sahelcom (voix et internet par la téléphonie mobile) avec un capital de 23,5 milliards de francs CFA.
Dans quelques années, on saura si la nouvelle direction de la société nationale de télécommunication a gagné son pari, c’est à dire rattrapper son retard sur ses concurrents et même leur ravir le leadership. Pour l’opinion publique nationale, le temps presse pour la nouvelle compagnie qui doit faire ses preuves et démontrer que “ les temps ont vraiment changé”. Pour une partie de la clientèle, Niger-Télécoms peut en effet nettement mieux faire. Mais le Directeur Général de la nouvelle société nationale se veut rassurant et ne veut rien lâcher, promettant de positionner Niger-Télécoms en leader des Télécommunications dans notre pays .
Maaroupi Elhadji Sani