Appel aux bonnes volontés pour venir en aide aux populations de Maradi victimes des inondations

Les pluies torrentielles tombées ces derniers temps dans les  différentes  Régions du pays,  continuent de faire des dégâts. A Maradi ville, où,  en une semaine, 230 mm  sont tombés, d’énormes dégâts ont été signalés.

  Le Gouverneur de la Région, Zakari Oumarou a lancé un ‘’ SOS’’ à toutes les bonnes volontés, institutions, ONG et personnes physiques’’ pour venir en aide aux populations sinistrées.

Accompagné du 1erVice-président du Conseil régional, M. Sadissou Oumarou et du Président du Conseil de ville de Maradi, Ayouba Moussa, Zakari Oumarou s’est rendu dans plusieurs  quartiers  pour constater sur place les préjudices causés par les pluies diluviennes de ces derniers jours.

 À l’embranchement de la route de Madarounfa, par exemple,  le principal canal d’évacuation a cédé sous la pression des eaux. Le ‘’cratère’’ qui s’est ainsi formé, menace davantage les environs si bien qu’une autre grosse pluie provoquerait l’irréparable.

 Au Lycée Technique Dan Kassaoua, lieu de  jonction de certains caniveaux, l’exigüité de ces derniers  a créé un débordement des eaux qui ont fissuré deux bâtiments au niveau du réfectoire,  provoqué l’effondrement de la maison du gardien et d’un mur.

Dans le quartier Zaria 1, le Gouverneur  et sa délégation ont visité quatre (4) endroits où les eaux de ruissellement ont sérieusement dégradé les voies et menacent les habitations environnantes. Au quartier  Mazadajida, c’est un goudron qui est complètement fractionné et d’autres maisons menacées.

 «  Nous n’avons pas fini de visiter les zones sinistrées, mais à partir de ce que nous avons vu, c’est une situation sans précédent que la ville de Maradi est en train de connaitre »a-t-il  déclaré, sans toutefois donner le nombre de maisons effondrées, ni de personnes déclarées sinistrées ou mortes, après cette première sortie sur le terrain.

  Mais M  Zakari Oumarou a tenu à  expliquer ce qui est à l’origine de cette situation : « Il y a des travaux d’assainissement qui ont été faits. Nous avons réalisé cette année 2000 mètres de caniveaux qui drainent énormément d’eau. Malheureusement, ces eaux se déversent dans le vide parce que les anciens caniveaux et les nouveaux doivent faire jonction pour canaliser ces eaux. Il n’ ya pas eu cette jonction et on se retrouve avec des effets contraires à ceux souhaités, c’est-à-dire, l’évacuation des eaux de pluie.  Nous avons très peur, si aujourd’hui Maradi enregistre une grosse  pluie, Dieu seul sait ce que sera la situation au  lendemain de cette pluie ».

Il a par ailleurs indiqué que tous les cadres techniques  et experts ont été mobilisés  pour qu’ils préparent un Document d’urgence qui sera transmis à qui de droit.

 ‘’Nous avons pris contact avec tous les responsables de ce pays, pour les alerter de la situation qui prévaut à Maradi’’ a-t-il  souligné, ajoutant  espérer une prompte réaction des  autorités compétentes.

16 personnes sont mortes et plusieurs maisons d’habitation effondrées des suites de fortes pluies tombées sur le pays, il y a quelques semaines, rappelle-t-on.

 

ANP